Notre avis sur Everything Will Be Alright In The End, le nouveau Weezer

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

L’avis de Tofy :

=W= is back to the shack !

Si ce logo =W= vous est encore inconnu, alors une rapide présentation est nécessaire : le groupe Weezer est apparu sur les ondes avec un premier album au succès immédiat en 1994, et aujourd’hui 20 ans plus tard le quatuor présente son 10ème disque Everything Will Be Alright In The End.

Les 5 premiers albums de Weezer sont tout à fait recommandables avec des bonnes chansons du début à la fin, mais leurs disques suivants ont moins de cohérence avec un patchwork de tubes évidents et de chansons oubliables et décevantes. Alors ce dernier album il est comment ? EWBAITE (pour faire plus court) était annoncé comme un genre de retour aux sources avec d’un part les retrouvailles avec Ric Ocasek le producteur de leur début et le lancement du nouveau single Back to the shack aux paroles synonyme de promesse : « Rockin out like it’s ’94… I know where we need to go..»

Pourquoi Weezer est un groupe beaucoup plus important qu’il n’y parait ? C’est parce qu’il est tout à fait envisageable d’écouter avec eux un des derniers et rares groupes qui seraient les héritiers d’une formule précieuse d’une alchimie rare du rock qui tient en deux mots : harmoniques et dynamiques. Il y a eu durant les années 60 les Beatles et les Beach Boys, et au début des années 90 les Pixies et Nirvana, et juste après eux sont arrivés ces jeunes Weezer. Et déjà cette alchimie mystérieuse qui fera de leurs deux premiers disques autant leur chef-d’œuvre indépassable que des références futures. Au fil des années suivantes ponctuées de long silence sans activité et de disques parfois réchauffés les Weezer ont perdu de leur superbe et aussi beaucoup de fans. Cependant 20 ans après les revoila encore toujours là, à la (re)conquête du public. Revue de détail de ce nouvel album Everything Will Be Alright In The End : à la première écoute c’est d’abord un sentiment de relative déception, mais il faut laisser le disque de côté et y revenir plusieurs fois pour bien s’en imprégner pour le re-évaluer.

01 – Ain’t Got Nobody : les quarante secondes d’intro sont déstabilisantes mais voila un hit potentiel, c’est accrocheur.

02 – Back To The Shack : le tube instantané de ce nouvel album, imparable.

03 – Eulogy For A Rock Band : un voyage dans le passé avec une chanson qui aurait pu figure sur leur 5ème album, c’est bon.

04 – Lonely Girl : on retrouve le son oldschool de =W= des débuts, comme une cousine de leur chanson Suzanne.

05 – I’ve Had It Up To Here : typique de leur production récente de ces dernières années, un refrain catchy qui ne sauve pas l’ensemble, oubliable.

06 – The British Are Coming : ni bon ni mauvais, le genre de chanson qui fait office de remplissage

07 – Da Vinci : une petite ressemblance très lointaine avec leur chanson Island in the sun qui avait été un énorme hit à la surprise de tous et même du groupe, mais cette fois ça ne prend pas.

08 – Go Away : l’ajout d’une chanteuse et voix féminine est bienvenue, cela fait surtout se souvenir de leur chanson I Just Threw Out the Love of My Dreams, soit un autre son oldschool de =W= des débuts, une surprise bien sympa,

09 – Cleopatra : une curiosité qui ne restera pas mémorable.

10 – Foolish Father : encore typique de leur production récente de ces dernières années, passable.

11-12-13 – I. The Waste Land + II. Anonymous + III. Return To Ithaka : fabuleuse clôture du disque, 3 titres qui forment ensemble comme un long morceau en 3 mouvements différents avec I-instrumental en intro de II-la chanson suivie de III-outro pour conclure en beauté.

Ce disque Everything Will Be Alright In The End n’est donc pas le retour attendu et en même temps inespéré du Weezer de la grande époque, on sait bien que ce temps-là est révolu. EWBAITE sera selon les uns ou les autres à moitié raté ou à moitié réussi mais ce qui est sûr c’est que Weezer est encore et toujours capable de surprendre de belle façon, Certains pourraient même facilement démontrer qu’un nouvel album réussi à 60% est de toute façon un ratio supérieur à celui de bien d’autres groupes ayant passé les 20 ans d’existence…

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr