Notre avis sur Kablammo, le nouvel album d’Ash

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

L’avis de Tofy : C’est plutôt rare des gamins qui ont joués ensemble du rock dans un garage et qui encore aujourd’hui continuent ensemble de sortir des disques et faire des concerts : il y a The Rolling Stones, U2 … Et Ash ! Le trio; Tim Wheeler, Mark Hamilton et Rick McMurray; vient de sortir leur nouvel album, Kablammo!, et on vous invite à le découvrir.

Les irlandais de Ash étaient d’ailleurs les plus précoces, ils avaient eux seulement 15 ans quand ils ont fondé ce groupe (ils avaient commencé à jouer de la musique ensemble après l’école dès l’âge de 12-13 ans), à peine âgé de 17 ans et ils sortent leurs premiers disques, des singles et le mini-album Trailer en 1994, et déjà des passages en radio et télévision et des concerts… En 1996 ils ont 19 ans quand arrive leur premier vrai album 1977 : la semaine de sa sortie le disque est numéro 1 des charts anglais. Même si on est en plein mouvement brit’ pop (Oasis, Blur, Supergrass, Pulp…d’ailleurs tous séparés, sauf Ash), ils sont le groupe phénomène du moment (à voir d’ailleurs leur documentaire Teenage Wildlife en dvd). Le deuxième album Nu-Clear Sounds aura moins de succès, succès qui va ensuite culminer ensuite avec leur troisième album Free all Angels églement numéro 1 des ventes dès sa sortie. En 2004 sortira leur quatrième album aux sonorités bien plus hard-rock bruyant Meltdown, mais en 2007 il y a beaucoup moins de fans avec pour un changement de tonalité vers des mélodies plus ballades calmes de Twilight of the Innocents

2015 enfin ce nouveau disque Kablammo!, est-ce le retour de Ash ? Certains voudraient y entendre un retour aux sources de leurs débuts mais il n’en ai rien : Ash (surtout Tim Wheeler, un des songwriters contemporains le plus productif) continue sur sa lancée comme avant et comme toujours.

Retour de quelques années en arrière : c’est la crise du disque avec ses baisses de vente en cd et aussi l’essor de la vente de chanson à l’unité sur internet en téléchargement (sur Itunes et autres plateformes). Ash encore une fois seront les plus précoces : ils déclarent ne plus sortir d’album et ils proposent leurs nouvelles chansons avec le concept de 26 singles à télécharger, une nouvelle chanson toutes les deux semaines pendant 1 an. Et c’est d’ailleurs en fait environ une cinquantaine de titres qui seront proposés ainsi au public, la plupart seront rassemblées ensuite sur les disques A-Z series volume 1 et A-Z series volume 2 (quand d’autres groupes peinent à sortir un nouvel album de qualité en plusieurs années). Libéré de la contrainte du format album le groupe Ash est plus passionnant que jamais (comme sur leur compilation Cosmic Debris d’une vingtaine d’autres titres) avec des chansons qui vont du punk très vif à la ballade orchestrée avec des claviers. Le groupe est alors au top artistiquement parlant, mais désormais hors Royaume-Unis malheureusement les fans ne sont plus légion…

Et cinq ans plus tard aujourd’hui Ash, toujours le même trio, est encore là avec de nouveau un format album en disque au titre explosif : Kablammo! La plupart des chansons ne font entendre que guitare+basse+batterie (sans clavier électronique comme d’autres titres de leur passé récent), c’est du rock basique, dynamique, entrainant et efficace. Les titres Cocoon (le nouveau single), Let’s Ride, Go! Fight! Win!, Shutdown sont vraiment tubesques et c’est un plaisir immédiat, dans la lignée de leur fracassant début 1977, et on voudrait déjà les entendre sur scène. D’autres titres ne renient en rien l’évolution de Ash au fil des années, ainsi Moondust et For Eternity sont deux ballades pompières avec des orchestrations de cordes (comme leur album Twilight of the Innocents), Free est une mélodie calme dans la lignée du disque solo du leader (Lost Domain de Tim Wheeler), Dispatch et l’instrumental Evel Knievel auraient pu avoir leur place dans le cadre de A-Z series

La bonne nouvelle est que Ash a déclaré avoir composé une quarantaine de chansons avant de sélectionner la douzaine de ce nouvel album, d’ailleurs disponible en édition limitée agrémenté de quatre autres titres bonus en plus. On peut espérer prochainement encore un autre disque et même pourquoi pas rêver à un retour en concert en France où ils sont trop rares (à Paris : au Zénith en 2004, à La Maroquinerie en 2010, il est grand temps qu’ils reviennent enfin).

Ce nouveau disque Kablammo! demande à être écouté plusieurs fois de suite avant de se rendre compte que Ash nous avait vraiment manqué, et qu’il manquait à ceux qui ne les connaissent pas encore. Et si c’était un des meilleurs disques de l’année ?

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr