Ghost 64, le premier Ep de Kinks of LA

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

kiknsofla 01Les années 80 te manquent mais tu as fait le tour de ta discographie et tu cherches de la nouveauté à te mettre sous la dent ? La tâche n’est pas aisée mais on a ce qu’il faut pour toi ! On a débusqué un groupe Finlandais qui vient de sortir son premier EP « Ghost 64 ». Kinks Of L.A propose un quatre titre punchy orné d’une pochette on ne peut glamour à la sauce old school.

Une autoprod de bonne qualité avec un son équilibré et plutôt moderne, ce qui est déjà un bon point car moult groupes indépendants pèchent à ce niveau-là. On a le visuel, on a le son, il est maintenant question de savoir ce que ce « Ghost 64 » a dans le ventre. Car il ne suffit pas de nous aguicher messieurs, même si le côté freak est carrément appréciable (les membres sont masqués),  il va falloir que ça roxe du poney pour qu’on vous suive !

Tout d’abord la voix de Ronnie est le premier élément qui crée l’identité de Kinks et qui ne fait pas tomber leurs compos dans l’escarcelle sans fond des groupes sans inspiration qui piochent dans la veine de ce qui se faisait dans les 80’s en termes de sleaze, hard Fm, hard, glam et consorts. Je n’ai rien contre quand s’est bien fait mais on s’en lasse vite…  Ici donc ce n’est pas le cas car Ronnie a une très bonne technique vocale et flirte avec le heavy (« Hellraisers ») tout en n’abusant pas du suraigu qui irrite. Les vois harmonisées sur les refrains (« Deal With The Devil »), certains effets (« I Don’t Know ») et les passages parlés (« All Night Long »).

Les riffs sont simples mais efficaces, ils servent parfaitement le genre sans tomber dans la monotonie puisque les chaque morceaux apportent quelque chose de différents sans pour autant perdre en cohérence. On pensera  par exemple à « Deal With The Devil » et l’impression  d’urgence donnée par le solo ou à « I Don’t Know » avec son pont récurrent et dissonant. ET si Kinks sait faire preuve d’une énergie sans faille, l’émotion n’est pas oubliée avec le dernier titre de cet opus qui montre que le groupe a une large palette à proposer. Mais quatre titres ça file trop vite et on attend la suite pour dire si les Finlandais confirment l’essai.

Il se pourrait bien que les pays scandinaves aient encore accoucher d’un groupe à suivre. La magie des aurores boréales doit sans doute y être pour quelque chose (rires) ! Il semblerait qu’un premier concert soit prévu à Helsinki début 2016, je serais curieuse de voir comment la « Kinks Crew » défend son « Ghost 64 » en live…

Note de notre rédactrice Morvella : 16.5/20

Suivez le groupe :

http://www.kinksofla.com/

https://www.facebook.com/Kinks-Of-La-1442460349324297/

Musiciens:

Chant – Ronnie Santana

Guitare –  Timmy Harnel

Basse –  Freddie Vorhees

Batterie –  Johnny MacArthur

Tracklist:

1- Deal With The Devil

2- Hellraisers

3- All Night Long

4- I Don’t Know

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr