Notre avis sur le nouveau Weezer, leur [White Album]

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

L’avis de Tofy :

Si ce logo =W= vous est encore inconnu : le groupe Weezer est apparu sur les ondes avec un premier album au succès immédiat en 1994, et 20 ans plus tard le quatuor présentait son 10ème disque Everything Will Be Alright In The End (revoir ici pour la suite des présentations). Depuis le début de l’année via internet le groupe a beaucoup teasé l’annonce d’un nouvel album avec une poignée de chansons et de vidéos, et donc avril voici la sortie de leur 11ème disque : encore un album éponyme titré ‘Weezer’, surnommé le [White Album].

Un album appelé [White Album], est-ce que ça ne serait pas une référence un peu prétentieuse au cultissime disque [White Album] des Beatles ? Pas du tout, c’est juste la couleur de la pochette. Leur tout premier album, d’ailleurs bien cultissime celui-là, était déjà éponyme avec pour titre juste leur nom ‘Weezer’ mais depuis tout le monde le désigne comme le [Blue Album] à cause de sa pochette bleue, leur 3ème étant vert est devenu le [Green Album], leur 6ème de couleur rouge donc le [Red Album]. Cette histoire de couleur de pochette n’est pas qu’accessoire puisque à chaque fois il s’agissait d’un disque synonyme de retour après plusieurs années sans parution de disque. Après 3 disques de qualité inégale en 2009, 2010, 2011 ; un retour aux bonnes chansons de leur début était souhaité : ce retour en bonne forme pourrait être symbolisé par ce nouveau [White Album]…

 

On continue de penser que Weezer serait un des derniers et rares groupes qui seraient les héritiers d’une formule précieuse d’une alchimie rare du rock qui tient en deux mots : harmoniques et dynamiques. Il y a eu durant les années 60 les Beatles et les Beach Boys, et au début des années 90 les Pixies et Nirvana… Une certaine alchimie rythmée par les dynamiques du rock’n’roll (années 60) ou du post-punk (années 90) mais avec des véritables mélodies (couplet-refrain-couplet), soit de la musique qui fait du bruit mais avec des chansons qui restent en tête. Si ce [White Album] n’a rien à voir avec les Beatles, on y trouve par contre bien des similitudes avec les Beach Boys (les rivaux des Beatles) : ce n’est pas un hasard si la pochette est une photo sur une plage, et que le dernier titre ‘Endless bummer’ détourne le celui de ‘endless summer’, film emblématique de la surf-music. Sur ce nouveau disque en arrière-plan des sonorités de piano-claviers se font d’ailleurs plus présentes (‘Girl we got a good thing’), et dans certains refrains plusieurs ‘oh-oh-oh-oh-oh’ ou des paroles en chœurs : dans ce nouveau disque tout particulièrement c’est comme si le Brian Wilson des Beach Boys avait un peu infusé dans les compositions de Rivers Cuomo de Weezer…

Revue de détail de ce nouvel album ‘Weezer’-[White Album] : c’est carré avec seulement 10 chansons, y’a pas de gras avec (comme souvent chez d’autres) des chansons moyennes dites de remplissage, c’est 10 bonnes chansons efficaces. Il n’y aura jamais de véritable retour aux chansons des débuts de Weezer (leurs 5 premiers disques), mais ce nouveau disque revient à l’essentiel de leur identité : des chansons pop entrainantes (‘California Kids’, ‘King Of The World’, ‘L.A. Girlz’), du rock joyeux qui fait arriver plus vite le soleil. Verdict : ce nouveau disque Weezer’-[White Album] est certainement le disque de l’été !

 

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr