Hellfest 2017 : Jour 2

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Hellfest, version années 80

Second jour du Hellfest 2017. Des notre arrivée à 10h00, la chaleur est déjà insoutenable. On sait donc que la journée ne va pas être de tout repos. Premier groupe, Los Disidentes Del Sucio Motel qui arrive tout droit comme son nom l’indique de…. Strasbourg. Ça ne s’invente pas ! Bon musicalement c’est très bon. Des accords bourrins avec une mélodie soutenue. C’est agréable à écouter.

Après ça, on plonge dans le hard rock de The New Roses et de The Dead Daysies avant d’attaquer le très attendu concert d’Ultra Vomit. Tout bonnement incroyable. Une heure pour faire participer le public et s’éclater avec ce groupe complètement barré qui plaît tant. Reprise de tubes connu en version française à l’instar de Kammthar qui parodie Rammstein. Extrêmement bon, le public est subjugué.

Vient ensuite le tour de Phil Campbell and the Bastard Sons. Excellent hard rock également, avec obligatoirement un hommage à Lemmy. Ils ont donc interprété le légendaire The Ace of Spades de Motörhead.

Ugly Kid Joe à enchaîné avec un chanteur qui sait motiver et entraîner le public pour que ce dernier participe à la fête. Génial. Ils ont été jusqu’à inviter Phil Campbell à les rejoindre pour interpréter eux aussi The Ace of Spades…. Lemmy restera éternel dans nos cœurs et notre mémoire……

Place aux très attendus Steel Panther pour continuer. Un show incroyable lors duquel les musiciens ont fait monter comme à leur habitude des représentantes de la gente féminine. Bien entendu, le jeu était qu’elles s’éclatent en topless. Avec cette chaleur, pas besoin de les pousser pour les déshabiller. Un spectacle qui aura fortement plus. Une occasion unique de voir ce groupe des années 80 sur une scène française!

Juste après, Dee Snider entrait en scène. Tout aussi puissant, le show de l’ancien leader des Twisted Sister nous en a mis plein la vue en interprétant des vieux morceaux de son défunt groupe, comme des nouveaux ! Excellente prestation avec notamment la reprise de leur tube We’re not gonna take it en version instrumentale mixée avec la version originale! En une chanson on profite de 2 versions aussi bonnes l’une que l’autre! Reprise également de I wanna rock. Et en nouveauté, on a eu droit bien entendu à So what, titre phare du premier album solo de Dee Snider!

Après la scène est redevenue française avec les légendaires Trust réformés l’année dernière. Les chansons sont orchestrées différemment, mais c’est toujours bon de les revoir en live. Quelques nouveautés, dont une chanson, Démocratie, qu’ils jouaient pour la première fois devant du public. Bien entendu, le final était comme toujours Antisocial, chanson interplanétaire qui fera toujours la clôture des concerts de TRUST.

Saxon était le groupe suivant. Dommage qu’ils n’aient eu droit qu’à une heure de show. Déjà qu’en deux heures ils manquent de temps pour interpréter 30 ans de succès…. Moment inoubliable pour eux ! Wheels of Steel, Princess of the Night, 20.000 feet,….. Une heure de succes que toiut le monde reprenait en cœur!

Après avoir regardé le début du concert des australiens d’Airbourne, la fatigue fut plus forte que nous. Fin d’une merveilleuse journée axée années 80. Bravo aux organisateurs du Hellfest. Un e journée exceptionnelle pour nous, bercée par les souvenirs de notre jeunesse dans les années 80. Superbe retour dans le temps avec une pointe de nostalgie qui nous a fait vibrer à 100% !

 

Notre galerie de photos disponible ici pour revivre tout ça en images!

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr