BDM Live #14 : notre live-report !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Welcome to BDM Live #14


Après une édition 2017 tronquée à cause des orages, l’édition 2018 du festival BDM Live d’Esbarres se présente sous les meilleures hospices avec un soleil radieux et une température plus qu’estivale.

Benaver, gagnant du tremplin BDM de mars, ouvre les hostilités avec son rock festif déjanté. L’audience est encore clairsemée mais apprécie les titres bourrés de clins d’œil et très entraînant. Avec fougue et enthousiasme le groupe emmène la foule dans son univers que l’on pourra retrouver dans un EP 6 titres auto-produit.

La place s’est remplie d’une foule hétéroclite que déjà The Supercopters balance son rock bodybuildé. Pour cette dernière date avant la trêve estivale, le groupe s’éclate et nous enchante avec des riffs incisifs, se permettant même une reprise de The Ace Of Spades des dieux Motörhead en cours de set.

Le niveau est encore monté dans la chaleur bourguignonne avec un show qui nous emmènera jusqu’au début de la nuit.

Nous poursuivons avec les Zep Set, tribute to Led Zeppelin, qui avaient été malheureux l’année dernière à cause des orages. Le set est carré, intense avec des titres toujours aussi agréable a écouter en live.

Les titres s’enchaînent pour le plus grand plaisir du public toujours aussi nombreux et conquis. Les musiciens font preuve d’une dextérité impressionnante et nous propose ainsi toute la panoplie nécessaire à un show plein le tout accompagné de lights de toute beauté.

Chapeau messieurs, vous poursuivez la légende « Zeppelienne » avec brio.

Voici le moment tant attendu part une bonne partie du public, le show des Headcharger (voir notre vieille interview ici)!

Il est déjà minuit mais le rock ultra vitaminé  qui nous est présenté ne laisse pas la température baisser. Même quand le rythme semble ralentir quelque peu, l’association basse/batterie matraque et maintient le public en alerte.

 

Le show est complet, puissant et nous laisse heureux et vidés.

Playlist :

-Land Of Sunshine

-Gutsy Move

-Dirty Like Your Memories

-All Night Long

-1000 Tides

-Drifter

-Metomorphosis

-Do You Think Of Me

-Coming Back To Life

-The One You Wanna Be

-Diver

La lourde tâche de clôturer cette superbe soirée incombe aux dolois (39) de Waking The Sleeping Bear.

Devant une foule fortement réduite vue l’heure tardive, ils nous ont asséné leur rock hybride, revival du début des 90’s et dans lequel on ressent l’influence des premiers Mass Hysteria.

Le groupe ne se désarme pas et déroule, face aux derniers warriors présents, ses titres intenses et chargés d’adrénaline. Le premier album du combo sortira avant la fin de l’année.

Playlist :

-Prologue / Jungle Urbaine

-Immobiles

-Que Dieu Nous Pardonne

-Petit Ours Brun / Cannibale

-Embryo

-Tetris de veau / Crash Test

-Drapeau Rouge

Machine de Guerre / Epilogue

Au final une superbe 14ème édition réunissant un plateau homogène, un son au top, des lights soutenant au mieux les groupes sur scène, un temps idéal et un public présent en nombre pour une soirée plus que réussie !

Vivement l’année prochaine !

 

Live report de Lolo

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr