Rencontre avec Alien Daï, un groupe nantais qui monte…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Alien Daï, formation nantaise, est le fruit d’une rencontre entre trois musiciens rattachés alors au groupe Demian Clav.

En 2010, Aurélien Chevalier (guitariste), Christophe Bonnamy (batteur) et Gaël Launay (bassiste) se lancent dans ce nouveau projet musical.

Ils sont rejoints, quelques mois plus tard, par Matthieu Diard (ingénieur son) et Osiris Module qui reprend la place de bassiste, permettant ainsi à Gaël d’intégrer un theremin et divers sons électroniques.

A partir de 2013, Grégoire (Aïssani), saxophoniste collabore sur certains morceaux.

Le ton est donné : les Aliens nous invitent à un voyage cosmique, tout à la fois épuré et complexe, et nous plongent dans un tourbillon empli de poésie et de rock’n’roll. Des sons à la fois doux et inquiétants s’invitent à notre oreille, laissant présager un déchaînement d’éléments sonores. Soudainement, une guitare nous électrise, monte en puissance, notre rythme cardiaque s’accélère suivant un tempo qui s’intensifie. Des sons mystiques s’insèrent dans une folle harmonie nous plongeant dans une course poursuite après des notes et des rythmes enivrants. Les instruments se répondent dans un dialogue enflammé. Puis la tempête Daï passe… Mais pour mieux revenir car la boucle n’est jamais bouclée et c’est ce qu’on apprécie chez ces « extra-terrestres » de la musique.

 alien dai 01

Aurélien, guitariste et compositeur du groupe, a accepté de répondre aux questions de Claire, notre reporter sur la région nantaise et nous fait davantage découvrir Alien Daï :

– Quel désir vous a mené à la création d’Alien Daï?

« En tant que guitariste/compositeur, j’avais le souhait de développer mon propre univers musical. Demian Clav, projet de Dominique Clavreul, a été une expérience très enrichissante et Alien Daï s’inscrit dans une certaine continuité. Ce groupe m’a permis d’exprimer davantage ma sensibilité musicale. »

– Qui compose les morceaux?

« J’amène une base musicale, différents thèmes, que le groupe travaille ensuite ensemble. En cela, je suis un peu le « chef d’orchestre ». Chacun, avec sa sensibilité, va enrichir, apporter sa touche personnelle aux morceaux. Il s’agit avant tout d’une musique de groupe, qui doit vivre collectivement. L’idée étant de développer notre propre identité musicale. Il s’agit finalement, pour les membres du groupe, de se mettre au service de l’histoire que raconte chacun de nos morceaux. »

– Justement, vous êtes un groupe instrumental, que « raconte » votre musique ?

« L’important, au-delà des notes et des instruments, est de véhiculer, communiquer une sensibilité et une énergie sincère. Nous tentons d’avoir un univers varié où chaque auditeur pourra développer son imaginaire, y mettre ce qu’il y souhaite. C’est une porte ouverte, toute personne y pose les mots qu’il ressent. Aucun de nos morceaux ne contient de refrain. En cela, nous pouvons voir en chacun d’eux une petite histoire, une nouvelle. Cela offre à notre musique, une dimension cinématographique et poétique. »

– Tu évoques une dimension cinématographique. Avez-vous déjà envisagé d’associer la musique d’Alien Daï à un visuel?

« Selon les possibilités qu’offrent les lieux où nous nous produisons, nous avons parfois un accompagnement visuel qui vient enrichir l’aspect cinématographique. Nous rentrons alors dans une dimension tout à la fois sonore et visuelle par le biais de projections synesthésiques. »

– Comment définiriez-vous votre musique et quelles en sont les influences?

« Nos origines musicales sont très diverses mais puisent principalement dans le rock. C’est un socle commun.  Nous sommes très influencés par le mouvement Psychédélique le, Rock progressif et le  Kraut-rock des années 70 ainsi que par le Post-punk des années 80. Alien Daï est, en quelque sorte, une synthèse de ces différents courants. Les 70s se ressentent dans le côté éthéré, cosmique et poétique de notre musique. L’énergie du Post-punk s’associe à cela. »

– D’où vient le nom « Alien Daï »?

« Nous recherchions un nom un peu « claquant », original. Au-delà de cela bien sûr, il y a du sens. « Alien » signifie « l’autre », « l’étranger ». Cela apporte une sonorité de différence, une atmosphère un peu menaçante.. C’est un aspect intéressant dans l’art en général. Daï, qui provient de l’Hébreu, a surtout été intégré en clin d’œil au mot anglais « die ». Cela ajoute une consonance mystique. »

– Où est-il possible d’écouter votre musique?

« On a enregistré un EP éponyme de 4 titres cet été. Il est possible de l’écouter via Internet sur notre site http://aliendaiband.bandcamp.com/ Certains morceaux sont aussi en ligne sur Youtube et sur notre page Facebook. Nous souhaitons sortir un album l’année prochaine. »

– Des dates de prévues?

« Prochaine date prévue le 19 décembre aux Ateliers de Bitch, à Nantes. »

Interview d’Aurélien du groupe Alien Daï par Claire Pinardon pour Musiquealliance.

Contacts/infos :

Facebook : Alien Daï

http://aliendaibandnantes.bandcamp.com/

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeflickr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MusiqueAlliance.fr